logo-jb-matieregrise

01-Planche-Maison-surelevee
02-Planche-Maison-surelevee
03-Planche-Maison-surelevee-
05-Planche-Maison-surelevee
06-Planche-Maison-surelevee
04-Planche-Maison-surelevee
01-Planche-Maison-surelevee 02-Planche-Maison-surelevee 03-Planche-Maison-surelevee- 05-Planche-Maison-surelevee 06-Planche-Maison-surelevee 04-Planche-Maison-surelevee

01-Planche-Maison-surelevee
02-Planche-Maison-surelevee
03-Planche-Maison-surelevee-
05-Planche-Maison-surelevee
06-Planche-Maison-surelevee
04-Planche-Maison-surelevee
01-Planche-Maison-surelevee 02-Planche-Maison-surelevee 03-Planche-Maison-surelevee- 05-Planche-Maison-surelevee 06-Planche-Maison-surelevee 04-Planche-Maison-surelevee

Située en secteur sauvegardée cette maison construite vers 1880 en brique foraine avait pour principal défaut d'être trop petite pour accueillir une famille. 

Pour ne pas empiéter sur le jardin, la surélévation est apparue comme une évidence. Les fondations de l’époque étant peu profondes, une construction légère était de mise; Le béton cellulaire s’est imposé naturellement comme le matériau le plus adéquate.
Les proportions de cette greffe verticale ont tout de suite fonctionné, la maison a gagné en prestance et la surélévation semble avoir toujours été là.


Ce volume crée a permis de loger les zones de nuit. L’existant à 2 niveaux a donné vie, une fois redistribué, aux espaces cuisine, salle à manger, salon / bibliothèque et à un atelier de peinture. Le tout s’est articulé autour de la création d’une cage d’escalier superposée permettant de relier les différents niveaux s’en occuper trop d’espace.
Cette bâtisse est maintenant tournée vers son jardin suranné avec le confort et le juste équilibre des volumes à tous les étages !